Danger aluminium alimentaire-déodorant : Virginie Belle fait le point!


Danger de l’aluminium présent dans les aliments, les parfums ou encore les vaccins : Virginie Belle a sorti le livre « Quand l’aluminium nous empoisonne » aux éditions Max Milo Editions. L’aluminium présent parfois dans le traitement de l’eau du robinet, pourrait à forte dose favoriser l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

Livre aluminium

Le Parisien souligne que « Dans certaines villes, commeParis, l’aluminium a été remplacé par du chlorure ferrique, inoffensif. » Il faut savoir qu’il est largement présent dans les cosmétiques comme les crèmes solaires, les déodorants, les démaquillants….
De son côté L’Association française de l’aluminium se défend et explique : « « Il s’agit d’un livre à thèse, et non d’une enquête à charge et à décharge. Seules leshypothèses alarmistes sont données pour vraies ».
Synopsis livre Quand l’aluminium nous empoisonne : Quel est le point commun entre l’eau du robinet, le fromage, les biscuits, les crèmes nourrissantes, le fond de teint, le rouge à lèvres, les déodorants, le lait en poudre, les vaccins, les oeufs ? Tous ces produits contiennent de l aluminium. Une substance nocive, révèle cette enquête exclusive et exhaustive. Quel est le point commun entre Alzheimer, Parkinson, l’épilepsie, l’anémie, la fatigue chronique, le diabète, la myofasciite à macrophages, l’asthme ? Toutes ces maladies mettent en cause de trop fortes doses d’aluminium. Or ces doses sont sous-estimées par les autorités sanitaires.

Que dire des vaccins obligatoires (diphtérie, tétanos, poliomyélite) imposés aux enfants dont la totalité concentre jusqu’à 8 mg d’aluminium alors que le seuil critique s’établit à 1,5 mg par dose ? Que penser du « syndrome de la guerre du Golfe », dont souffrent plus de 175 000 soldats, qui ne serait pas dû aux gaz eux-mêmes, mais aux batteries de vaccins préventifs que ces hommes ont subis ?

L’auteur a rencontré des témoins qui pour la première fois brisent la loi du silence. Cette enquête s’appuie aussi sur les conclusions récentes des plus grands spécialistes de la santé : le Comité consultatif mondial de l’OMS, les recherches de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, du Comité supérieur d’hygiène publique de France, de la Direction générale de la santé, et de nombreuses études scientifiques internationales.

Tags:



Laisser un commentaire