Logement social attribution et HLM vacants jusqu’à 20% : Du vrai gaspillage


L’attribution de logement social est difficile, il y a plus de 700 000 personnes en attente d’un HLM et 550 000 qui sont déjà dans le parc souhaitent un autre logement. Et pourtant on estime entre 3 et 4% le nombre de logements vacants (cela peut monter jusqu’à 20% dans certains cas). Le Parisien s’est procuré le listing officiel des villes où il y a le plus de logements vacants avec par exemple :

attribution logement social hlm

Villejuif (Val de marne): 1174 logements inoccupés soit 11,60% le taux de logements vacants
Sucy en Brie f (Val de marne) : 379 logements inoccupés soit 15,80% le taux de logements vacants
Hombourt-Haut (Moselle) : 235 logements inoccupés soit 16,30% le taux de logements vacants
Modane (Savoie) : 89 logements inoccupés soit 18,30% le taux de logements vacants
Revin (Ardennes) : 151 logements inoccupés soit 17,60% de logements vacants. La liste des 10 départements et des 8000 villes concernés sur le parisien.fr
Marie Noelle Lienemann ancienne ministre PS du logement revient sur la vacance en HLM : « Au-delà d’un taux de 3% toute vacance est anormale. En plus de représenter une forte perte de revenus pour un organisme HLM, elle est illégitime en pleine crise du logement. » Pourquoi de telles vacances? « Elles sont souvent le signe d’un parc devenu moins attractif parce que trop vétuste ou inadapté : faute d’ascenseurs, des personnes âgées déclinent ainsi des offres. Une fois réhabilités, certains appartements deviennent par ailleurs trop chers, même pour des locataires aidés. D’autres logements, mal isolés, ont vu leurs changes de chauffage exploser. Globalement, les bailleurs comme l’Etat ont été peu réactifs face à ce problème ».

Tags:



Laisser un commentaire