Impôts 2011 et mariage : Fin avantage fiscal 1ère année de mariage


Avantage fiscal mariage/divorce 2011 : L’avantage fiscal et le mariage la fin du cadeau fiscal en 2011? Le gouvernement souhaite mettre fin à l’avantage fiscal dont bénéficie les les mariés l’année de leur union selon Le Figaro. On devrait assister à la fin de la règle selon laquelle les mariés rédigent trois déclarations de revenus pour l’année de leur union : une déclaration chacun pour la période allant du 1er janvier à la date de leur mariage et une autre ensemble, pour les revenus du nouveau foyer fiscal, jusqu’au 31 décembre. Ce système permettait aux jeunes mariés de payer moins d’impôt.

impots 2011 et mariage

Mais voilà à partir de la déclaration sur les revenus 2011 (donc payable en 2012) les jeunes mariés devront choisir entre deux déclarations séparées ou une seule commune. Ce nouveau dispositif pourrait permettre de rapporter quelques centaines de millions d’euros.

Tags:



5 commentaires pour “Impôts 2011 et mariage : Fin avantage fiscal 1ère année de mariage”

  1. didge dit :

    Bonjour
    Cela implique quel revenus 2010 ou 2011 ?
    Je viens de me marier en 2010
    D’avance merci

  2. Isabelle dit :

    Même question !!!
    Quel revenus sont concernés? 2010 ou 2011? mariage en 2010 ou en 2011?

    Merci de votre réponse

    C’est comme même fou, alors que notre propre président en a bénéficié 5 fois!!! 2 mariages, 2 divorces et 1 remariage!!!!

  3. Ludo dit :

    Il s’agit du budget 2011 donc des revenus 2011, les mariés en 2010 pourront toujours bénéficier de cette avantage fiscal !!! 😉

  4. Lydie dit :

    Nous nous marions en Avril 2011, que va t il se passer pour nous?
    Merci pour votre réponse

  5. CHRIS dit :

    Je croyais que nous avions un gouvernement qui pronait une politique de baisse d’impot ! Or cette mesure montre que nous allons toujours en payer plus.
    On nous demande également de diminuer notre production de CO2 et on va diminuer les avantages liés à la pose d’energie solaire etc…

    C’est décevant car ce sont toujours les classes moyennes qui font les frais de nos politiques.

Laisser un commentaire