Lydie Breuilly Pôle emploi Concarneau : 18 CDD en 12 ans sans être titularisée


18 CDD au Pôle emploi de Concarneau, Lydie Breuilly 56 ans n’a pas été titularisée. Lydie se confie à France SOir : « Après un premier CDD de 3 mois, j’ai enchaîné des contrats de 2,4, 5 ou 6 mois en fonction des besoins. J’étais corvéable à merci en étant rémunérée au Smic ». (…) « J’en ai eu ras le bol qu’on me traite comme un kleenex jeté après usage ». « C’es dur de ne pas craquer mais j’irais jusqu’au bout. Je vais avoir 57 ans, j’ai besoin de payer les études de mes enfants et je ne sais pas si un employeur acceptera de m’embaucher vu mon âge. J’estime qu’au bout de 18 contrats, j’ai le droit d’être titularisée ».

CDD pole emploi

Thierry Levaslot délégué CGT Pôle emploi pour la région Bretagne explique que les négociations « sont au point mort. Nous exigeons qu’elle soit titularisée, et la seule réponse que nous obtenons, c’est l’envoi d’un huissier! C’est une étrange façon de mener un dialogue social. La direction invoque des raisons budgétaires. Mais compte tenu de l’âge et du handicap de Lydie, elle pourrait tout à fait lui signer un contrat aidé pour 5 ans, avant qu’elle prenne sa retraite. Cette affaire soulève d’ailleurs un problème humain : on ne peut pas jeter quelqu’un comme ça. C’est scandaleux. Elle travaille dans l’agence de Concarneau depuis 12 ans, son renvoi va déstabiliser tout le monde. » Comment s’explique la généralisation de ces méthodes? « Le personnel titulaire coûte plus cher que le personnel en CDD, notamment en raison de la prise en compte de l’ancienneté. On arrête de recruter sur le long terme et on vire les précaires pour réduire les coûts. Et puis on sait qu’un salarié qui espère un CDI sera plus docile et corvéable ».

Source : France Soir

Tags: ,



Laisser un commentaire