Recrutement Police Nationale 2010-2011 et 2012 en France


Recrutement police 2010-2012, où en est-on? On devrait avoir 100 300 gardiens de la paix en 2012 (contre 104 600 en 2010), 9000 officiers (contre 10146 en 2010) et 1600 commissaires (contre 1648 en 2010) d’après les sources syndicales e la DAPN.
Nicolas Comte secrétaire général du syndicat SGP-FO-Unité-Police revient sur la baisse des effectifs dans Le Parisien : « La réforme des corps et des carrières, engagée en 2004 parNicolas Sarkozy, à l’époque ministre de l’Intérieur, allait dans le bon sens. Un effort avait été réalisé sur les recrutements et les effectifs du corps des gardiens de la paix et des gradés étaient en augmentation. Le tournant décisif remonte à 2007 avec la mise en application de la révision générale des politiques publiques (RGPP). Sans cette mesure, nous serions montés jusqu’à 108 200 fonctionnaires chez les gardiens de la paix à l’horizon 2012. Avec la RGPP, qui revient à ne pas remplacer un départ sur deux à la
retraite dans la fonction publique (…). Quelles sont les conséquences de cette baisse d’effectifs dans la police?
Police officer
Cela pose un véritable problème de présence sur le terrain. Il y a forcément moins de patrouilles. Par ailleurs, quand leministre de l’Intérieur annonce la création de nouvelles unités ou brigades, cela doit se faire à effectif constant. On prend deux officiers de police judiciaire (OPJ) jusqu’alors affectés à certaines tâches pour les parachuter à la tête d’une brigade anticambriolage, par exemple. On peut également craindre le désengagement de la police nationale pour certaines missions au profit de la police municipale, voire de sociétés de sécurité privée. Par ailleurs, nous sommes également confrontés à la réduction des budgets de fonctionnement. Dans certains commissariats, nous rencontrons des situations ubuesques : des collègues utilisent leur véhicule personnel ou les transports en commun pour effectuer leurs investigations… »

Tags:



Laisser un commentaire