Radioactivité France août 2010 : Risque incendie Russie


Quel risque de pollution radioactive en France suite aux incendies en Russie qui touchent certains centres nucléaires. La Criiras une association indépendant a déclaré que des mesures régulières étaient effectuées et qu’elle était capable de détecter toute radioactivité anormale dans l’air. A ce jour « il n’y a pas
lieu de s’inquiéter » tout en précisant si « jusqu’à présent l’impact des incendies en Russie est resté très limité, ils peuvent remettre en suspension ces matières radioactives qui pourront ensuite être transportées par les vents sur des distances considérables ».
080316-F-2114K-325 GODORIA RANGE, Djibouti (March 16, 2008) An SH-60 Seahawk helicopter sets off dust and dirt as it lands to pick-up U.S. servicemembers during a Combined Joint Task Force-Horn of Africa naval service fire support training exercise to help maintain proficiency aboard the guided-missile destroyer USS Winston S. Churchill (DDG 81). U.S. Air Force photo by Sr. Airman Jacqueline Kabluyen (Released)
En 2002, lors des incendies de Russie, la teneur de césium 137 avait été multipliée par 3 en France.
Monique Séné physicienne et cofondatrice du GSIEN revient sur les 4000ha de végétation radioactives qui ont brûlé et ses conséquences : « Comme il est impossible de décontaminer des zones aussi grandes, il reste plein de radionucléides qui vont être désormais présents dans les fumées. Elles vont monter très haut, ne vont pas rester sur place, et risquent de retomber sous forme de pluies. Tout dépend désormais des conditions météo,et notamment des vents.Qu’un tel nuage passe sur la France, et ces éléments pourront être respirés, même si ce nuage était infiniment moins nocif que celui de Tchernobyl. »
Source : Le parisien

Tags:



Laisser un commentaire