CUI contrat 2010 : CUI-CAE pole emploi (salaire, modalités…)


Le contrat unique d’insertion (CUI) en vigueur depuis le 1er janvier 2010 permet d’avoir une durée de travail modulable entre 20 et 35h. Sont prévus des périodes d’immersion en entreprise au milieu d’un parcours d’insertion, en permettant au bénéficiaire de suspendre par exemple son contrat pour une période d’essai et de le reprendre si l’essai n’a pas été concluant comme l’explque Martin Hirsch. A notr que le contrat unique d’insertion permet de bénéficier du RSA pour compléter ses revenus. Le CUI regroupe le contrat initiative emploi (CIE) du secteur marchand et le contrat d’accompagnement dans l’emploi (CAE) du secteur non-marchand.

cui cae

Le CUI-CAE s’adresse à toutes les personnes sans emploi, inscrites ou non à Pôle Emploi, rencontrant des difficultés professionnelles et sociales d’accès à l’emploi (Demandeurs d’emploi de longue durée, Demandeurs d’emploi de plus de 50 ans et travailleurs handicapés) ou encore les bénéficiaires de minima sociaux (RSA, ATA, ASS, AAH
A noter que depuis début 2010, 60 045 contrats ont été conclus dans le secteur non-marchand et 25 815 dans le secteur marchand. La rémunération ne peut être inférieure au SMIC soit 8,86 euros au 1er janvier 2010.
Commé précisé sur pole-emploi.fr « La durée de la convention CUI est limitée à 24 mois. Elle peut être égale à la durée du contrat de travail. Elle peut également lui être inférieure. Le contrat de travail est un CDI (y compris dans le secteur non marchand). Un CDD est possible ; il doit durer au moins 6 mois. Dans le cadre du CUI, un CDD peut aller jusqu’à 24 mois. Un CDD doit comporter la mention « dans le cadre d’un Contrat Unique d’insertion ». »

Tags: ,




Articles sur le même thème

10 commentaires pour “CUI contrat 2010 : CUI-CAE pole emploi (salaire, modalités…)”

  1. citoyen dit :

    ces contrats sont une arnaque sociale !

    sous prétexte d’aider au retour à l’emploi, voici un contrat précaire, sous-payé, à temps partiel, où seul l’employé cotise réellement au régime général pendant que l’employeur en est partiellement ou totalement exonéré.

    conséquence prévisible : l’utilisation de ce contrat à durée déterminée se généralise ces derniers temps, et au lieu de créer de l’emploi cela maintient simplement une précarité et des salaires bas, et ne vient pas alimenter les cotisations. bravo la droite !

  2. Eve dit :

    tout a fait d’accord avec citoyen, j’ai été embauché en cui je suis payé une misère pour 35 heures, je suis obligée de faire de l’interim le week end et ces emplois pulullent hélas a une vitesse grand V, si j’avais pu, j’aurais refusé mais on est pris à la gorge….je me sens complètement coincée et je n’ai même pas la formation à laquelle sois disant j’aurais accès !! une vrai arnaque.

  3. Philippe dit :

    C.U.I.: « Travailler plus pour gagner plus »,comme disait l’autre… encore une grosse arnaque de Sarko et la droite, merci !
    travaillant (reconnu TH) depuis 4 ans dans une école, 3 ans en contrat d’Avenir (quel Avenir !!! ) 26 heures par semaine, puis contrat revu à la baisse depuis 1 an en c a e (contrat Accompag emploi), 20 heures par semaine, aujourd’hui on me propose renouvellement du contrat en C.U.I 24 heures effectives par semaine payées 20 heures !!!! Quelle évolution, travailler plus pour gagner moins ! merci Sarko !

  4. massei dit :

    je suis employeur en difficulté
    le pole emploi peut il refuser un cie cui lorsque le candidat est inscrit en tant que demandeur d emploi et rempli toutes les conditions nécessaires pour la convention
    y a t il un recours
    merci

  5. bernadette dit :

    en realité le pole emploi choisit le candidat non pas pour sa competence mais sur d’autres criteres dont je me demande lesquelles… c’est pourquoi les entreprises sont en difficultés pour recruter malgré ce type de contrat (CIE CUI) ; A quoi sert donc l’experience et le diplome si le pole emploi ne les prennent en consideration?!? pourquoi parle t-on de retraite alors que le probleme lié à l »emploi est plus important actuellement ???

  6. bernadette dit :

    le pole emploi veut montrer qu’il s’occupe des demandeurs d’emplois , est- ce pour proposer un emploi , non c’est pour tirer les offres d’emploi comme d’habitude , mais rien abouti à un vrai contrat, c’est le pole emploi qui decide , on attend la retraite sans manger jusqu’à 60 ans et encore 65 ans, arretez la greve mais où est le TRAVAIL pour vivre et manger en 2010 aujoud’hui

  7. poloux1 dit :

    ses contrats aider existe depuis 1981 a l’époque ont apeller ca les TUC (travail d intérêt général) puis ces devenu les CES (contrat emplois solidarité) c’est donc la gauche qui a mis en place ses emplois et oui c’est une très bonne idée. Grâce a ses emplois on a peut aider de nombreuse association a but non lucratif. Et si les centre de loisirs sont les moins cher d Europe merci a qui au association les CAE se sont des subvention et des emploi.

  8. Katen dit :

    Bonjour à tous, les nouvelles créations des emplois CUI – CAE par la droite, ne font qu’entretenir la précarité. De plus, cela encourage les entreprises à jouer avec les salariés (on les prend 6 mois, 1 an, voire un peu plus, simplement parce que les employeurs sont exonérés la plupart du temps à hauteur de 70 % de charges) ce système incite à embaucher pour une période, puis on jette la personne et on en reprend une autre, toujours avec le même système mis en place par la DROITE ! Cela entretien la pauvreté, on cotise sur des maigres salaires, on ne sort jamais la tête de l’eau et le comble, c’est que l’on vous enlève des chiffres du chômage lorsque vous signez ce type de contrat !!! Si on comptabilisé vraiment tous les chômeurs de France en incluant tous ces contrats PRECAIRES à mi-temps et temps partiels, on s’apercevrait qu’on a franchit depuis belle lurette la barre des DIX MILLIONS DE CHOMEURS (J’APPELLE CELA DU CHOMAGE CAMOUFLE, POUR FAIRE BONNE FIGURE POUR LES PROCHAINES ELECTIONS) HONTE A NOTRE GOUVERNEMENT ET VIVE LA REVOLUTION ……..

  9. Nicod dit :

    Bonjour,
    En ASS, j’ai voulu prendre un contrat CUI CAE de 25 h au smic, je me suis dit  » mieux vaut bosser pour peu que percevoir l’ass sans rien faire »… l’employeur a des exonérations, il semblerait que nous ne rentrions pas dans les salariés de l’entreprise » nous validons le fait que nous soyons toujours demandeur d’emploi… mais oh grosse surprise, plus d’allocation logement, plus dans la catégorie des demandeurs d’emplois alors que je coche toujours la case… résultat… dans une bien plus grosse galère qu’avant ! le 03 janvier ils confirment que j’ai l’allocation logement le 04 février ils me demandent x remboursements de cette allocation, car considérée comme salariée dont plus les 30% d’abbatements sur le fait que nous sommes toujours demandeurs d’emploi…. perso, je suis pour travailler plutôt que percevoir de l’argent en restant chez soi… mais à quoi bon, si on nous supprime tout, mieux vaut ne rien faire. Ces contrats une grosse arnaque, pas de formations pour beaucoup juste de la main d’oeuvre à très bon marché… les entreprises gagnantes, mais nous ? on perd tout… sauf notre valeur morale de ne pas « glander », c’est une vrai descente aux enfers

  10. Tiburce1 dit :

    Bonjour à vous tous à qui on a fait espérer enfin une entrée dans une vie professionnelle avec des formations que l’on nous promet;tout cela c’est du rêve! Moi,j’avais un projet professionnel pour me convertir dans un autre métier vu que le mien est en pleine disparition;j’ai malheureusement signé un contrat CUI-CAE avec soit disant la formation que je voulais faire pour réaliser mon projet,gros piège à main d’œuvre pas chère;à trois mois de la fin de mon contrat,on m’a fait comprendre que je n’aurais pas celle-ci;en plus il y a d’autres contrats comme le mien et ces salariées n’ont fait aucune formations qualifiantes mais l’employeur ose dire à Pôle emploi qu’elles ont des formations;alors l’anpe ne dira et ne fera rien car cela fait toujours quelques personnes en moins sur la liste officielle des CHÔMEURS.C’est un monde de fumisterie!!! Bonne chance

Laisser un commentaire